Ma vie en Angleterre

Ma vie en Angleterre
C’est presque incroyable & pourtant !….
Après un peu plus de 19 années que je vis en Angleterre….eh bien ! ? Être bienvenue ? & pourtant !
Je connaissais l’Angleterre des années 1960 avec échange scolaire, j’avais une dizaine d’années.
Je suis arrivée dans une merveilleuse famille Anglaise a Scarborough.
Bienvenue là-bas reçue & traitée comme un membre de leur famille. ma correspondante de mon âge Linda, avec laquelle nous sommes encore actuellement en relation.
Page 1 sur 14

Ma vie en Angleterre
Je la considère comme ma sœur tellement j’ai été acceptée par chaque membre de cette famille & des habitants, commerçants.
Je suis tombée amoureuse de ce pays et des gens.
Je me souviens que je pleurais à chaude larmes quand nous nous quittions.
Avec Linda, étant jeune et après nous nous racontions nos vies au fil des années. Elle avec son, ex–mari maintenant, ils venaient en France chez nous moi mariée avec deux fillettes, elle et son mari 2 garçons et rien de spécial une très grande amitié. nous passions des vacances ensemble, nous avons fait du ski, etc,…
Moi également, je me suis retrouvée divorcée avec mes deux filles en très bas âge que j’ai élevées seule dans le respect, la politesse, je crois que je leur ai donné un bonne instruction, éducation & équilibrées. je veillais & les guidais tout au long de leur études. je les avais inscrites dans une école privée que je payais, je faisais partie des parents d’élèves & assistais au conseil de classe. elles rentraient manger le midi ou quelques fois mangeaient a la cantine. Je me suis débrouillée de ne jamais les mettre en garde donc bien sur pour moi les sorties étaient toujours avec mes filles. Je les ai fait connaître leur premier bal elles n’aimaient pas trop & restaient a la maison, elles avaient des copines mais elles ne sortaient jamais le soir. Elles n’aimaient pas.
J’ai eu beaucoup de soucis avec mon ex-mari qui, très volage quand il les avaient en vacances, elles n’aimaient pas trop surtout mon aînée car il faisait des préférences. Il préférait ma deuxième fille & ce que mon aînée ne supportait pas bien car moi j’ai toujours fait attention a ne pas faire de jalousie entre elles deux.
Page 2 sur 14

Ma vie en Angleterre
pas faire de différence entrée elles deux, pas de jalousies entre elles. Bien sûr, elles avaient un caractère different mais j’équilibrais.
je me souviens je faisais un cadeau a chacune quand c’était l’anniversaire de l’une & de l’autre, comme cela pas de jalousie. Un plus gros cadeau a celle qui fêtait son anniversaire & un autre cadeau aussi a l’autre. comme cela elles, toutes les deux avaient le plaisir d’ouvrir leur paquet & partager l’anniversaire. & cela marchait bien ainsi. Quand plus tard leur Père, mon ex-mari qui avait beaucoup d’argent, il vivait avec un femme, polonaise qui avait deux enfants & la que des différences avec mes filles quand elle allaient chez eux !? Il achetais du luxe, des habits de grandes marques aux enfants de cette polonaise & pas du tout a ses filles. Quand ils allaient au restaurant mes filles restaient dans la voiture a attendre. Mes filles en revenant chez nous, elles se plaignaient & puis un jour ma deuxième fille m’a demandé qu’elle voulait essayer de vivre avec son père. Essayer est bien ce qu’elle voulait, elle avait 14 ans. Alors je luis ai demande de réfléchir une semaine & après cette semaine elle voulais si cela n’allait pas avec son père de revenir avec nous..j’avais par la loi du divorce la garde de mes deux filles. Donc & bien j’ai téléphoné o son père & lui ai dit exactement ce que ma deuxième fille voulait.c’est a dire revenir si elle ne s’entendait pas. Mon ex-mari très surpris, je lui ai fait promettre de la laisser revenir chez nous si elle le voulait & ne pas faire des bagarres d’avocats, ne traumatiser personnes. Je le croyais Adulte & apte a comprendre. Mai non, il a simplement été
Page 3 sur 14

Ma vie en Angleterre
vexe ou autre que sa fille voulait essayer de vivre avec lui, il n’a pas compris le mot essayer venant de ma fille.
& bien sur ce fut bagarres d’avocats & tests par un psychologue a mes filles, etc,.. tout cela traumatisant pour elles, car il voulait les deux filles & on aînée ne voulait pas. Elle ne se sentait pas sûr du tout, >>>> il a trouve le moyen de leur acheter des blousons en cuir etc, elles deux a 15 et 16 ans bien sur intéressées et puis le Juge des enfants a dit puisque leur père a plus de moyens financiers il aura les deux filles avec lui mais surtout ne jamais prendre de décision cernant mes deux filles sans m’en demander la permission car j’en avais toujours la responsabilité. Ce qu’il n’a pas respecté et un beau jour plus de nouvelles de mes filles, impossible à retrouver leur trace. J’ai tout fait, un mois de recherche avec le ministère des affaires Étrangères. Les frontières étaient surveillées il était recherché . . Puis un jour il m’est venue une idée, envoyer une lettre recommandée avec accuse de réception a leur ancienne adresse dans l’Oise. Elles seraient obligées de signer. Quelques temps auprès, je reçu une lettre de mes deux filles . Quelle surprise, la lettre venait de Vienne en Autriche! Il n’avait pas le droit de les inscrire au lycée là- bas sans mon autorisation ni mémé de partir à l’étranger. mon Avocate déclencha avec le Ministère des affaires étrangères une enquête car mes filles dans leur lettres loin de 1000 kms de moi, dans un pays étranger, langage inconnu pour elles deux. Enfin ils sont rentrés en France.
Lui est Français mais parle pour son travail Allemand & est parti en Autriche pour son patron.
Page 4 sur 14

Ma vie en Angleterre
Moi, , sans mes deux filles, j’ai cru que le monde s’écroulait, même mon chien était au arrêt quand je le promenait & qu’il apercevait au loin une fille. & moi j’entendais le mot « maman » qui me faisait mal quand des enfants dehors jouaient & appelaient leur mère. Je pleurais sans m’arrêter, les larmes coulaient toutes seule. J’ai mis une année seule a y penser mais avec moins de souffrance. Je voyais mes fille beaucoup moins souvent. elles les études dans le Nord. mise en pension par leur père. plus de vie de famille pour elles deux. & moi, j’étais dans le Sud de là France.Puis quand je les voyais, elles avaient changé, les cheveux longs coupés. elles avaient de si beaux longs cheveux ! puis elle ne m’embrassaient plus, je ne disais rien mais…. même mon médecin de famille les a trouvées changées et que faire. et voilà elles me téléphonaient en cachette… Puis un jour ma fille aînée en pleurs me téléphona et me dit que son père ne veut pas l’inscrire a l’Université mais sa sœur oui. Alors elle est venue me rejoindre et puis a connu son peut être mari maintenant et ils ont 2 garçons je crois. et depuis que je suis à mon adresse actuelle plus de nouvelles de ma deuxième fille et que très peu de d’e-mails de ma deuxième et auprès plus de nouvelles et impossible de les retrouver depuis de trop nombreuses années. 19 années sans nouvelle de ma deuxième fille. et plus depuis plusieurs années de ma fille aînée. j’ai cherche partout avec tous les moyens possible mais rien de concret. Que sont-elles devenues ? sont-elles heureuses ? Rien et avec le Covid je ne sais rien de leur santé.
Page 5 sur 14

Ma vie en Angleterre
tout ça depuis que je vis en Angleterre, avant nous étions très liées toutes les trois et plus rien. pas parce que je suis loin mais mauvaises influences qu’elles ont subies. impossible de. communiquer avec elles depuis toutes ces + 19 années.
Il y a 20 années j’avais acheté un maison en Angleterre, je travaillais & le prix des mensualités de cette maison était ce que je payais avant de bedsit c’est a dire un chambre & coin cuisine meublés. Je suis ait un HND computing a l’université en Angleterre et travaillait en Usine, etc,…moi qui en France était dans les bureaux, secrétaire trilingue et Hot line et responsable de l’informatique réparant matériels et logiciels de comptabilité avec la formation que je donnais aux clients. Enfin j’ai appris en Angleterre a fair des bouteilles plastiques 12 heures de travail de nuit puis dans un entrepôt déchargeant des camions, etc,..Ce pour pouvoir payer ma maison.
Je devais recevoir mes deux filles pour Noël mais je fut cambriolée et plus d’ordinateur, plus de cours, impossible de suivre l’Université. On jetais des pierres dans mes vitres & un jour un policier m’a dit qu’il ne pouvais pas garder ma maison tous les jours pour ma sécurité & m’a dit de partir pour ma sécurité chez des amis.
je ne connaissais personne, et je suis descendue a Axminster ou j’a vue que le taux de sécurité était bon. Ce il y a près de un peu plus de 19 ans.
Je suis descendu en Taxi avec quelques affaires suivant les conseils du policier.
Page 6 sur 14

Ma vie en Angleterre
J’;ai habite quelques temps avec mon chien qui vient quand j’étais en France aprè un séjour en quarantaine de 6 mois en Angleterre j’ai pu l’avoir.
Donc, pendant quelques mois je louais une caravane chez un Grand-Mère & quelques fois nous jouions aux cartes. Je travaillais de nuit 12 heures dans une Résidence de personnes âgées a Axminster comme care assistante, ce métier je ne connaissais pas mais quand on a du coeur & le soucis de voir les personnes âgées a l’aise & soignée avec confort de dormir en sécurité comme j’ai ce qualités j’étais très appréciées de ces personnes âgées qui m’appelaient « mon ange ». la directrice voyant mon travail voulu me qualifier Chef des carers ce qui n;’a pas plu a certaines qui traitent très mal certaines personnes âgées comme bain en eau froide ou ne pas changer leur lit ou ne pas vider leur cathéters qui & extra plein d’urine, qui ne répondaient pas aux appels sonneries de certaines personnes âgées quand elles étaient en pause, moi si j’y allais peu importe la pause,,,, ou les laisser dans leurs excréments sans les changer, etc,….je me rappelle de
Doreen, Gordon (un ancien militaire très gentil mais pas tellement bien traité et Doreen, la pauvre elle recevait des morceaux de pain que certaines carers lui lançaient et je l’ai presque vu donner son dernier souffle) , etc,…dans cette résidence, la propriétaire, riche ancienne fermière, un vrai gendarme, tout le monde en avait peur, heureusement elle ne venait pas souvent. j’ai été bizutée par certaines carers jalouses et j’ai quitté ainsi que la Directrice.
Page 7 sur 14

Ma vie en Angleterre
Entre temps, j’avais trouver a habiter au centre d’Axminster dans une chambre & coin cuisine meublés très petitement.
puis j’ai été dans une très belle résidence de personnes âgées ou les personnes étaient bien soignées avec coeur et respect ce a
lyme Regis (Dorset) au début j’avais une voiture mais un accident & cette maison de résidence me payait le taxi pour aller faire les heures de nuit 1 heures pr nuit le week-end. Puis ensuite au chômage. Je souffrais d’un déchirement du tendon sur la clavicule & ne pouvait porter aucune personne âgée & souffrais du dos atrocement pouvant difficilement marcher.
Puis j’ai fait ma demande au Devon District Council pour un logement, j’avais fait la connaissance d’un homme juste pour amitié & je le croyais un ami mais quelques années plus tard il recherchais une femme & ses visites se sont arrêtées.
Pvrcequ’il habitait où habitent encore, je ne sais pas, a 1 mile du centre d’Axminster un groupement assez important de maisons bungalows comprenant deux logements appartenant a East Devon District Council, cet homme m’a aide a faire les papiers, quand j’ai eu possibilité d’un logement, il est allé chercher mes clefs & m’a aide a emménager.C’est un endroit ou pendant la dernière guère ces logements appartenaient a l’Armée Américaine comme un Hôpital militaire. A la fin de la guerre ils sont partis en vitesse. J’ai donne de l’argent a cet homme pour le remercier de ses services rendus, cet ami que je croyais ami.
Page 8 sur 14

Ma vie en Angleterre
Quelle erreur j’ai faite de venir habiter dans cet endroit éloigné de tout & ou l’accueil est très froid mème nul & même pire. J’ai découvert petit a petit que je n’étais pas pas la bienvenue. Moi, qui croyais habiter ou il y a une très bonne communauté, ! j’ai rapidement déchanté. les anciens voisins, habitants dans cette sorte de lotissement principalement avec ces bungalows ne restent pas très longtemps, les personnes âgées sont restées puis sont décédés ou ont disparus en un clin d’œil du jour au lendemain sans rien savoir d’eux, ce qu’ils sont devenus. puis au fil des presque ces dernières années, des nouveaux sont venus habiter le quartier sans même se présenter, me parler, non ils & elles m’ignoraient complètement, beaucoup de ragots ce, derrière le dos des gens. j’ai essayé de participer a des sortes activités, jeux de cartes, ou café mais des ragots & moi je n’aime pas entendre ces médisances sur des personnes absentes, cela a été aussi dans les voyages chaque semaine visiter un lieux en payant un cotisation.. J’y ai participé près de 2 années mais aucun moyen de se faire des amies, j’étais comme ignorée, ils, elles a l’époque étaient poli(e)s mais sans plus & des ragots.Et puis plus personne est venu chez moi chercher les £5.00 de cotisation annuelles donc je n’ai plus fait ces voyages.
& je suis restée seule avec mes animaux de compagnie (chatte, chien, perruche, souris des champs. tous recueillis, soit handicape comme ma souris qui a vécu 3 années sauvée d’es griffes d’un chat & handicapée de la patte arrière)
Dans ce demi-bungalow, 19 années environ.
Page 9 sur 14

Ma vie en Angleterre
Que de souffrances ,heureusement que je suis forte d’esprit mais vraiment ils/a fallu plusieurs années pour essayer de comprendre, de savoir plus, car j’ai & je suis toujours sans avoir pu connaître un ou une voisine, ou même plusieurs & organiser chez moi des repas, des après-midis, des sorties faire des promenades, ou qu’importe mais se retrouver ensemble & sympathiser, ….Eh bien,,,Impossible en toutes ces années, bien sur il y a eu des bavardages derrière mon dos des voisins qui changeaient régulièrement , et puis des nouveaux très fréquemment mais j’ai et je suis toujours ignorée, même les tout derniers nouveaux habitants. C’est très froid et même plus grave c’est des colportages de ragots qui derrière mon dos car personne ne s’est lié d’amitié au contraire.
Quel dommage, c’est même devenu dangereux la suite a venir…
J’ai, il y a quelques années.
J’entends frapper à la porte & je vais ouvrir. Plusieurs personnes entrent & un supposé psychiatre, un hindou qui me pose des questions & se mets à écrire des pages & des pages puis ils s’en vont. Je n’ai pas compris le sens de leur visite.
Phil Portman, un que je croyais un ami vient pour me visiter & boire un café quelque jours après, quand soudain j’entends frapper a ma porte & des policiers entrent ainsi que des personnes & me disent que mon médecin veut me voir. Je ne comprenais pas pourquoi, j’appelle mon Ambassade à Londres et les policiers arrachent le fil de téléphone de la prise. Je me réfugie dans ma chambre complètement apeurée sur mon lit il m’attrape et
Page 10 sur 14

Ma vie en Angleterre
m’embarque de force dans une ambulance qui attendait. J’étais morte de peur. Il y avait la police, j’ai perdu mon chausson, il ne me restait plus qu’un. Phil Portman était là, il ne bougeait pas et ne m’a pas défendue.
j’ai été embarquée à Dorchester dans un hôpital psychiatrique (je ne l’ai su qu’après) complètement morte de peur, je pleurais sur mon lit dans cette chambre comme une cellule de prison. J’avais dans ma poche mon petit téléphone portable. J’envoyais des SOS à Phil mais personne ne me répondait. Je n’avais pas mangé, ils m’ont apportée un assiette de frites, c’était froid.
Absolument morte de peur, j’ai cru que j’allais mourir.
je fume donc j’ai avec les autres toutes les heures nous étions conduits dehors dans la cour toute avec des clôtures hautes électrifiées, j’ai pu fumer.
Je suis restées quelques semaines>
Ils ont de force baissé mon pantalon & jetée sur le lit pou m’injecter une piqure de force.
J’avais très mal & complément effrayée.
Quelques temps, semaines ou mois après, ils m’ont conduis dans un autre hôpital psychiatrique à Bridport. ou c’était moins sévère. on pouvait fumer dans le jardin. Toujours tout était fermé, impossible de sortir.
Après quelques temps, j’ai pu sortir dans Bridport (Dorset)& après, quelques temps j’ai pu être reconduite chez-moi à Axminster.
Retrouver mon chien Charlie qui était en chenil et ma chatte Minnie en chatterie & ma petite souris sauvée des griffes d’un chat ainsi que ma perruche.
Page 11 sur 14

Ma vie en Angleterre
Quand rentrée alarmai son dans mon demi bungalow, par hasard, je regarde
dans l’armoire dans ma deuxième chambre & surprise plus aucune de mes batteries de mes anciens téléphones & plus mes fiches de paye lorsque j’ai travaillé en Angleterre.Tout était bien rangé ensemble dans une pochette plastique. Quelqu’un avait du prendre cela chez moi pendant mon absence. J’avais confié mes clefs à Phil Portman afin qu’il arrose mon arbre bonsaï, mais il ne s’en ai pas occupé car il est mort. Quel gâchis !
J’ai pu être tranquille quelques temps chez-moi lorsqu’à nouveau même scénario car a nouveau embarquée dans un hôpital psychiatrique Dorchester puis Bridport & séances de piqures d’office sans que je puisse refuser car c’était de force. Quelle vie!
J’;ai ensuite changer de médecin généraliste & pris une dame sur Axminster Docteur e
Emma Guiness. Je pensais être tranquille.
Je l’ai été pendant quelques temps.
Phil Portman venait boire un café & me voir assez souvent quand un jour j’ai pu avoir la moquette de la voisine d’en face qui était partie. Ce, avec Phil Portman qui m’a aidée a mettre cette carpette dans le salon & puis un peu bougon est parti & m’a laissée avec celle de ma chambre que j’ai mise moi seule.
Oui Phil avait un rendez-vous a Seaton(Devon) quelques miles de Axminster sans doute pour voir une copine a ce que j’ai pu comprendre.
Quelques temps après. il est venu avec un femme Bev (Beverly).
Page 12 sur 14

Ma vie en Angleterre
Ensuite il s’est officieusement marié avec elle cérémonie spirituelle
Bev travaillait pour un Council à mi-temps & puis elle a pris sa retraite & a suivi des cours a l’Université de Londres pour avoir un diplôme pour soigner avec les plantes.
Elle vivait chez Phil quelques jours par semaines & aussi allait a ses cours a Londres & dormait dans sa voiture que Phil avait aménagée.
J’ai pendant ce temps eu la visite d’un ami de France, Bernard Boulegue qui travaillait au centre d’Emploi en France.
J’ai invité Phil & Bev a manger & après ils Phil & Bev nous ont invités a manger.
Je me souviens Bev chez Phil avait sa braguette de pantalon ouverte & l’on voyait ses poilus de pubis. Bernard était gêné. Ça se comprends.
Bernard est reparti en France chez lui.
Pendant que l’on était ensemble je l’ai conduis a Stonehenge. Je me souviens Bernard était effrayé car je conduisais & comme la conduite est a l’inverse de celle de France. Il avait peur.
Ensuite, quelques mois de tranquillité puis cette fois sans que je fasse quelque chose de particulier a nouveau embarquée & cette fois à Exeter (Devon). Ce dans un Hôpital psychiatrique Wonford & re injection & impossible de refuser car de force injectée.
& ce pendant toutes ces années cela a été le même cirque ! impossible d’avoir quelques années tranquillement à vivre chez moi sans ces injections de force.
Page 13 sur 14

Ma vie en Angleterre
Ils me déclarent avec CTO Communauty Treatment Order c’est a dire traitement medical dans communauté obligatoire ! Piqûres obligatoires sinon retour à l’hôpital psychiatrique.
Jamais je ne pardonnerai toutes ces années perdues avec ces piqures & ses effets secondaires impossible de dormir, impossible de rester assise & de rester immobile. Une vie d’enfer. Actuellement j’ai 70 ans depuis le 25 novembre & fin Décembre 2020 ai été embarquée encore à l’hôpital psychiatrique d’Exeter Rougemont Hôpital.
& je rédige ce texte de ma chambre de cet hôpitalMa chatte Holly est en chatterie depuis ce temps & voila le travail. Des ragots de voisins de Millwey Avenue, des récents voisins qui ne m’ont jamais adressée la parole soit disant que je me balade dans les jardins ? absolument faux car a cause du Covid je ne sort pas & ai tout de délivré a la maison & ma
chatte Holly de même, elle n’est jamais sortie dans le jardin.
15 Janvier 2021 Franklyn Hôpital, Rougemont Ward, Exeter Devon UK -Angleterre.
Page 14 sur 14

Maintenant avez-nous Holly & moi à Axminster mais ai eu bien du soucis car mon premier site a été piraté alors c’est le nouveau site du 11 Février 2021 à 17:25′.

Depuis que je suis chez-nous Holly & moi C’est reparti ! sans arrêt piraté.

Je sais qui en plus mais je ne suis paas propriètaire de où nous vivons Holly & moi ! Alors ! ….

Par Sylvie Delaruelle & Holly Delaruelle

Ma vie & celle de ma Princess Holly Delaruelle en Angleterre depuis 20 années. A la recherche de mes 2 filles & petits enfants en France & sans aucune nouvelle. Je suis née le 25/11/1950